< accueil principal envoyer un courriel    
les dernières infos municipales et culturelles
 
le rugby à 13 - les associations - les commerçants - les hébergements...
 
la mairie - les élus - les commissions et syndicats - infos pratiques...
 
l'église et ses trésors - l'été verrier - le festival de musique et de poésie - le lac Sant Marti
 
 
 

Description de la Chape

Vierge ouvrante (bois) 16ème siècle :

Description : vierge ouvrante
Œuvre rare, cette statue fonctionne comme un petit retable.
Fermée, c'est une Vierge à l'enfant. Ouverte, elle devient un triptyque.
La cavité creusée dans le ventre de la Vierge abrite une Trinité. Sur la colombe du St Esprit, Dieu le père, trônant, tient dans ses bras le Christ en croix.

 

Le Tabernacle :

Description : Tabernacle
Le 28 Mars 1609, Honorât Rigau s'obligeait à peindre le tabernacle de Paiau del Vidre, pour le prix de 25 ducats.il devait être peint « dins y fora » (dedans et dehors) avec de « bones y vives y fines colors» (de bonnes couleurs vives et raffinées).
II n'existe à cette époque, pour devenir peintre ou sculpteur, qu'une formation, celle de l'apprentissage, le meilleur étant celui exercé au sein de l'atelier familial.
Ainsi les métiers d'art sont-ils la plu part du temps des « biens de famille », transmis de père en fils ou d'oncle à neveu .l'histoire de l'art ancien est pleine de ces familles d'artistes : en Roussillon, on pourrait citer les Tremulles, les Guerra, les Sunyer, les Negra et bien sûr les Rigau. De Honorât Rigau "Major" c'est-à-dire "l'aîné" qui apparaît vers 1590, jusqu'au grand Hyacinthe mort en 1743, trois générations et pas moins de sept peintres se succèdent.(...) l'aîné de la famille Honorât Rigau, connu comme peintre dès 1592 ; nous connaissons plusieurs de ses ouvrages de nom, grâce aux contrats passés devant notaire; mais les œuvres ont, elles, disparu ! il ne reste guère que le tabernacle de l'église de Paiau del Vidre, dont on possède le contrat, et le retable de Montalba d'Amélie. Le retable de St Hyacinthe aujourd'hui à Joch ,mais provenant des dominicains, lui est aussi attribué.

 

La Chape :

Description : Chape
Un des plus beau textile brodé à Barcelone au milieu du XVIe siècle.

La chape évoquera la présence de Pierre Jou, consul de Paiau en 1552, qui passait contrat avec un brodeur de Barcelone, en présence des marguilliers de l'église Jean Prades et Michel Palomer.

 

<< précédent